Le collège Racine à Alençon a ouvert une section sportive

ecole petanqueFFPA Alençon, le collège Racine est le premier dans le nord de la France à ouvrir une section sportive autour de la pétanque. Un projet où la dimension pédagogique prime sur la compétition. Le soleil est bien présent dans le décor mais il manque le bruit des cigales. Et pourtant, le claquement des boules retentit dans la cour du collège Racine à Alençon, à plusieurs centaines de kilomètres de la région d'origine de ce sport. Les premières sections sportives centrées autour de la pétanque ont fait leur apparition l'année dernière dans le sud de la France...

Cette année, le cochonnet a été envoyé au-delà de la Loire. Avec l'ambition de faire éclore, peut-être, de nouveaux talents, mais surtout de porter un projet pédagogique alliant vivre ensemble et réussite scolaire.

ecole petanque alencon


Depuis la rentrée, 25 élèves de l'établissement s'entraînent à raison de trois heures par semaine. Leur emploi du temps est aménagé en ce sens. L'an dernier, le collège a participé au championnat de France de l'UNSS. Une telle préparation devrait permettre de franchir un palier sur cette compétition. "Là, on travaille la motricité. Au printemps, on sera dans le perfectionnement", explique Jannick Lemaire, entraîneur, "On veut aussi leur permettre d'évoluer en autonomie en étant capable de gérer tous les rôles sociaux, ceux de joueurs (attaquant, défenseur) mais aussi les rôles d'arbitre et de coach. Tout au long de l'hiver, on va les former à ces rôles sociaux."
Un sport différent pour des élèves tous différents
Souvent associée aux vacances, la pétanque est pourtant plus qu'une activité de loisirs, un sport avec sa fédération. "Nous autres de la pétanque fédérale, des jeunes on n'en a pas beaucoup. L'idée, c'est de faire la passerelle entre le monde de l'école et le monde fédéral", indique Jannick Lemaire. Mais l'ambition du projet n'est pas de faire des élèves de futurs champions. "Julien Denis, professeur de sport, et ses collègues travaillaient déjà depuis deux ou trois ans pour que les élèves qui ont des difficultés soclaires puissent pratiquer un sport différent qui les mettent en valeur", explique Philippe Paris, le principal.  

Au collège Racine d'Alençon, on parle de section sport partagé et non pas de sport étude. "Le grand objectif de cette section sportive c'est la réussite scolaire avant tout en s'appuyant sur une activité accessible parce qu'elle correspond à tous les élèves, quelles que soient leurs difficultés ou leurs profils, qu'ils soient en Ulis (unité localisées pour l'inclusion scolaire), en Segpa (section d'enseignement général et professionnel adapté) ou en général", souligne Julien Denis.

Fraternité entre les élèves
Cette philosphie s'inscrit dans la continuité d'autres projets menés au sein de l'établissement. "Que ce soit la musique, le théâtre ou le basket, ces sections sont un support de motivation pour la scolarité de nos élèves qui sont assez souvent en difficulté", indique le principal, Philippe Paris, "Mais c'est aussi un moment de partage avec des élèves à une scolarité plus ordinaire et c'est ça qui est essentiel : ça représente au sein d'un établissement scolaire la valeur de la fraternité entre les élèves."

Ne manque plus qu'un terrain de qualité pour porter ce beau projet. Le collège Racine cherche donc actuellement un boulodrome pour offrir les conditions optimales de réussite à ses élèves. - article paru le 22/09 sur France Info3 Normandie

Top