La Pétanque séduit en milieu scolaire

Seiches 2Le Collège de la Vallée du Loir à Seiches/Loir (49) accueillait ce matin 12 élèves pour la deuxième des six séances d'initiation à la Pétanque prévues en mai. Dans le cadre de la Convention liant la F.F.P.J.P. à l'Education Nationale, la Pétanque peut depuis plusieurs années être inscrite au programme des cours d'Education Physique et Sportive. Pour le plus grand plaisir des élèves et la plus grande satisfaction des professeurs d'E.P.S.

 

 

"Lorsque la fédération a signé une convention avec l'Education Nationale en 2015, le comité départemental du Maine et Loire a très rapidement concrétisé au niveau local. Nous avons démarré des actions en milieu scolaire dès le début. Les autres départements du Comité Régional Pays de la Loire ont suivi. Et très vite, à la fois le retour des élèves et des professeurs s'est montré positif" indique Philippe Chesneau, Conseiller Technique Fédéral National.

Seiches 1
Les ateliers permettent aux élèves de relever des challenges

 

Désormais, c'est Florian Rousseau, Conseiller Technique Fédéral Régional en Pays de la Loire, qui a pour mission de mener les actions en milieu scolaire dans la région.

"Après le succès rencontré par la Pétanque lors des compétitions U.N.S.S. ces dernières années, nous avons été contacté par le Collège de la Vallée du Loir au moment de la reprise des cours d'E.P.S., ces derniers ayant été interrompus plusieurs mois à cause du COVID. Il y avait une demande de leur part d'inscrire la pétanque aux cours d'E.P.S. d'une classe U.L.I.S. (Unité Localisée pour l'Inclusion Scolaire) car elle se pratique en extérieur et il s'agit d'une discipline sans contact, donc sans risque au niveau sanitaire. Nous avons donc établi un programme se déroulant sur six semaines" explique Florian Rousseau.

Nathalie Le Beguec, professeur d'E.P.S., revient sur ces deux premières séances : "J'ai sollicité la fédération pour une classe U.L.I.S. dans un premier temps. Il s'agit d'élèves en situation de handicap. C'est une vraie satisfaction pour nous d'avoir intégré la pétanque, parce qu'il est important de varier les sports pratiqués. Et après deux séances, j'ai pu constater que les élèves apprécient vraiment. D'abord, c'est une discipline qui les oblige à de la concentration, la pétanque étant un sport d'adresse. Ensuite, ils identifient très facilement l'objectif à atteindre lors des divers ateliers, l'assimilation est très rapide. Enfin, il y a la notion de challenge car ils marquent des points et peuvent comparer leur performance aux autres. Tous ces éléments nous permettent, élèves comme encadrants, de dire que l'expérience est très positive. De plus, il n'y a pas de rivalité garçon / fille puisque tout le monde part sur un pied d'égalité. C'est également très important. D'ailleurs, forts de cette expérience, nous allons élargir les cours de pétanque en E.P.S. aux autres classes dès l'année prochaine".

Seiches 3
Filles et garçons apprécient la pétanque pour son accessibilité

 

Pour cela, la fédération va planifier une formation des professeurs d'E.P.S., afin qu'ils puissent gérer l'activité pétanque de manière autonome.

"Au final, l'objectif est que la pétanque soit considérée comme n'importe quelle autre discipline. Quand le football est au programme, les professeurs n'ont pas besoin de la Fédération Française de Football pour organiser leurs cours. Avec la pétanque, ça doit être pareil. Nous allons donc former les enseignants afin qu'ils s'approprient les ateliers et les logiques de progression" conclut Philippe Chesneau.

La joie de Matéo, malvoyant, après sa réussite à l'un des ateliers

Top